05-04-07

Qui sont les Ouïghours ?

  La culture ouïghoure s’est construite à la croisée des Orients : la Région Autonome Ouïghoure du Xinjiang est une province de la République Populaire de Chine dont la capitale est Urumqi. Elle a pris le nom de la majorité musulmane ouïghoure de langue altaïque en 1955. Le Xinjiang partage ses frontières avec la Mongolie, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Inde. Sa superficie est de 1 600 000 km2, soit 3 fois celle de la France. Originairement appelée « Turkestan oriental », cette région est passée dans l’espace territorial de la dynastie mandchoue en 1759, elle rebaptisée « Xinjiang » en 1884, ce qui signifie « nouveau territoire ». Aujourd’hui, le nom « Turkestan oriental » est devenu politiquement engagé en raison de l’émergence de groupes indépendantistes ouïghours.

La population du Xinjiang de presque 20 millions de personnes est partagée entre 47% de Ouïghours (8 823 500 en 2003) qui vivent le long de l’ancienne Route de la Soie, 40% de Hans regroupés dans les villes, 7% de Kazakhs regroupés depuis toujours au Nord de la province et  4% d’autres ethnies (Pakistanais, Russes, Ouzbèques, Tadjiks, Kirghizes etc.). Le gouvernement chinois encourage les Hans, ethnie majoritaire de Chine, à s’installer au Xinjiang dans le cadre d’une politique de développement de cette région, peu dynamique économiquement malgré une réelle richesse en réserves naturelles non-exploitées de pétrole et de gaz naturel. La présence de Hans au Xinjiang a donc quintuplé depuis 1949 où ils représentaients 6,7% de la population alors majoritairement ouïghoure. Reconnue officiellement comme l’une des 56 minorités chinoises par le gouvernement de Pékin, l’identité des Ouïghours de Chine, musulmans depuis le Xème siècle et turcophones, apparaît en quelque sorte comme l’enfant de l’ancien Empire des Turcs Orientaux dont les Ouïghours se sont séparés depuis l’An 744, enfant adopté par la Chine à l’apogée de sa civilisation pour se protéger des visées expansionnsistes de la Russie tsariste. Entre le Moyen-Orient et l’Extrême-Orient, la culture ouïghoure est donc particulièrement intéressante en ce qu’elle est le produit d’un croisement unique les deux grandes civilisations chinoise et turque. Elle est pourtant méconnue aujourd’hui en raison d’un contexte économique, social et politique difficile.

De nombreux Ouïghours vivent aujourd’hui à l’étranger (Mongolie, Afghanistan, Pakistan, Turquie mais aussi Allemagne, Suède, Suisse, Etats-Unis, Australie, Indonésie, Arabie Saoudite etc.) et on estime à 300 000 leur nombre au Kazakhstan.

                                                            

10_jours_055

                                           Bursa_Turquie

Posté par stafforients à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Qui sont les Ouïghours ?

Nouveau commentaire